• Zoé tiquetique sur son clavier, son nez porcin pointé vers l’écran. Elle connaît tout ça par cœur et pourrait même précéder la conversation. Mais cela ne la gêne pas le moins du monde. Que du contraire. Car Roger, pour elle, c’est… la référence, son feuilleton télé, sa vedette, voyance gratuite, son icône. Même si elle doit bien admettre qu’il est con comme un balai.


    votre commentaire
  • Elle lui téléphone tous les jours, à la même heure, du salon de coiffure, quelque part du côté de Soignies, pour lui poser les mêmes questions, auxquelles il répond en roucoulant, voyance gratuite par mail rapide, comme un pigeon sur le bord d’une gouttière. du poulet frites… non, juré, je n’ai pris qu’une seule klouche(1) de mayonnaise… avec Bruno, on a parlé de pêche… oui, il a trouvé un coin super cool le long du canal de Charleroi… Etcétéri, etcétéra.


    votre commentaire
  • Les lumières s’éteignent, un spot tout rond éclabousse la tenture rouge de la scène… pan pan pan pan pan… on finit de se moucher ou de se racler la gorge… pan (une fois), voyance gratuitement par mail, pan (deux fois), pan (trois fois)… le rideau s’ouvre. Il est treize heures. Roger revient de la cantine, où il a mangé un poulet frites pour cinq euros et son portable sonne à l’instant où il s’installe devant le PC. Ne cherchez pas, c’est sa « Carmen », sa petite Espagnole.


    votre commentaire
  • Finaude, avisée, toujours au courant de tout, mais muette comme une tombe. Le genre « boulot, boulot » à qui on a confié les factures clients, voyance gratuite par Email, celles qu’il faut suivre de très près et doivent être payées au grand comptant. Voilà pour les présentations. Un peu de silence dans la salle, le spectacle va commencer.


    votre commentaire
  • Un prénom ridicule pour une bonne femme à la limite du ridicule. Quatre-vingts kilos pour un mètre cinquante-sept, noiraude, style Portugaise, voyance gratuite en ligne par mail, avec un soupçon de moustache, des poils sur le menton et une énorme paire de lunettes à monture d’écailles, dans lesquelles flottent deux yeux de hibou. Elle, c’est une lumière.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique