•  

    Le climat se rafraîchit et la jeune personne se permet de proposer son gilet à son aînée qui accepte volontiers et lui presse délicatement la main en guise de remerciement, voyance gratuite par email,  Le vent rapporte quelques senteurs sucrées et les deux femmes en profitent pour respirer à pleins poumons ses arômes bienfaiteurs qui parfument le petit parc paisible de Ploufragan La conteuse reprend, enthousiaste : - Le plus passionnant est la fameuse légende sur la couleur du fruit Après s’être assurée de la, voyance mail gratuite,  totale attention de sa voisine, elle poursuit : - Saviez-vous qu’avant, toutes les framboises étaient blanches Sa jeune auditrice secoue la tête Racontez-moi, supplie-t-elle le regard brillant  Je vais vous le dire, glousse la femme en sautillant sur son ban Un jour que Jupiter, qui n’était encore qu’un enfant, faisait retentir les échos de la montagne, voyance gratuite par mail,  de ses cris furieux, la nymphe Ida, fille de Mélissos, roi de Crète, voulut, pour l’apaiser, lui cueillir une framboise Que s’est-il passé ensuiteTout bêtement, elle s’égratigna le sein aux épines de l’arbuste et le sang de la nymphe teignit à jamais les fruits d’un rouge éclatantC’est aussi simple que ça  Peu à peu, l’après-midi touche à sa fiLe soleil est encore assez haut dans le ciel, mais ses rayons sont bien plus cléments.

    votre commentaire
  • Comme chaque année depuis la nuit des temps, l’éternelle résurrection est en marche et la Vie reprend goût à la vie  l’eau est en mouvement, l’air devient plus caressant, voyance par mail, le ciel est élégamment vêtu et la terre enfante à nouveau Couleurs et parfums se mélangent harmonieusement et les peaux, enfin libérées de leurs lainages commencent à narguer les premiers rayons printaniers Assises sur un banc à l’ombre d’un arbre immense, deux femmes discutent Ou plutôt une femme, d’une soixantaine d’années parle en faisant de grands gestes alors que l’autre, beaucoup plus jeune, se contente, voyance gratuite en ligne,  de sourire en acquiesçant la tête Incroyable, je vous dis ! fit-elle en roulant les yeux et en se tapant les mains sur ses cuisses Autour des deux femmes, il y a peu d’agitation Quelques enfants se courent après ou derrière un ballon en mousse, foulant une herbe bien verte et revigorée Quelques promeneurs arpentent paisiblement les allées fleuries de coquelicots sous le regard bienveillant des imposantes statues miraculeusement épargnées par les pigeons, voyance gratuite par mail,  Ici, en Bretagne, loin du chaos parisien, tout est calme et le temps prend son temps. Tenez, dit la jeune femme en tendant une grande barquette de fruits sortie d’un sac en plastique En voyant la barquette, l’autre femme fit joindre ses deux mains qu’elle rapprocha de ses lèvres : - Des framboises ! dit-elle, ravie, vous m’avez apporté des framboises.

    votre commentaire
  • La rencontre des deux personnes et s’adresse à la plus jeune d’entre elles Comme vous le savez, Marie, les visites se terminent à 18 heure Marie ne semble pas, voyance par mail gratuite,  avoir entendu Elle tourne la tête vers toutes ces personnes qui se disent au revoir et quittent peu à peu le parc Au loin, son regard se porte sur un homme grand et de forte carrure Ses bras robustes enveloppent une femme d’un certain âge à laquelle il dépose un baiser délicat sur le front Marie sent sa poitrine se contracter un peu Visiblement, son cœur n’a pas encore pansé toutes ses plaies Comme le sein de la nymphe Ida, il est encore égratigné, Voyance serieuse,  Je m’en vais, dit-elle au jeune homme en se levant du banc Alors qu’elle s’apprête à partir, la femme se lève à son tour et se tient devant Marie : - J’ai vraiment été ravie de discuter avec vous, Mademoiselle, dit-elle en lui tendant la main C’est la première fois que quelqu’un vient me rendre visite Cela se termine toujours ainsi Ces mêmes paroles,  voyance gratuite par email,  sans mémoire et cette main anonyme, innocente et assassine Marie laisse quelques secondes s’écouler et inspire profondémen Il y a peu de temps encore, elle aurait fondu en larmes en repoussant cette main tendue pour pouvoir serrer dans ses bras ce corps aujourd’hui étranger. Cela m’a fait plaisir, répond-elle enfin Puis, maîtrisant le léger tremblement de ses doigts, Marie serre la main de la femme en lui promettant de revenir bientôt.

    votre commentaire
  • C'est du grand art, ça devient dantesque etc Plus sérieusement, je n'ai rien de crucial à annoncer, sinon qu'il s'agit d'un intermède entre deux chapitres et du début, voyance gratuite par email,  du chapitre 3 "où le Baron Dechaise s'occupe des quiche Tout un programme. Les folles aventures du général Potame Port du Havre, 18h 17 Consultation apéritive Vous comprenez Docteur, un boa constrictor c’est n’importe quoi… Et puis comment expliquer que le monstre ait laissé le naufragé en vie, après lui, voyance gratuite,  avoir sauvagement broyé les côtes ? Non… Non décidément, ça ne tient pas Hein Doc ? Au fait, ça ne vous dérange pas, que je vous appelle Doc Dans ce cas Doc, tu vois J’ai quand même ma petite idée sur tout ça : parce que ces histoires de tarés, avec Sergent, le Général, le constrictor vicelard et tous ces œufs, ça cache forcément des choses Ou plutôt ça en montre Enfin, je vais pas t’apprendre ton métier. et noyante qui fristouille dans ma tête, voyance par mail gratuite, Et puis, comme la méthode Coué a ses limites, je vais aussi consulter Comme ce soir Le spécialiste, ou plutôt la spécialiste, ne bronche pas Dans les yeux irradiait la froide résolution qui anime parfois les hommes justes Une soubrette ravissante, de celles qui se font régulièrement culbuter dans certains films peu recommandables en gloussant.

    votre commentaire
  • Elle absorbe consciencieusement mes paroles et mes doutes, échafaudant sans doute derrière ce minois que je n’ai fait qu’entrapercevoir les théories les plus, voyance gratuite par mail,  ingénieuses pour expliquer ma déroutante logorrhée littéraire Sûr qu’elle saura trouver les bons mots, à force d’y réfléchir Qu’elle parviendra à me comprendre, me rassurer Elle dodeline un peu, j’aime assez Pour vingt euros en chambre, c’est du grand art… Je n’avais pas remarqué ce petit tatouage, en bas de sa nuque, voyance gratuite amour,  Un petit serpent Et voilà que je me redemande pourquoi le boa ne l’a pas tué, l’autre con Où le Baron Dechaise s’occupe des quiches  Parce qu’il était d’un naturel passionné – je crois vous l’avoir déjà dit, parce qu’il était terriblement anxieux à l’idée de devoir ferrailler en public avec le Baron Dechaise pour reconquérir le cœur de sa belle et le reste, voyance gratuite en ligne, mais aussi parce qu’il était un homme extrêmement prévoyant, le Général Potame révisait avec une application de petit chanteur à la croix de bois le stratagème savamment mis en place par ses soins et l’entremise involontaire de Major, afin d’accéder promptement à l’entrejambe entretenu de Gloria d’Entretouffe, comme pour mieux entretenir la flamme de l’espoir qu’il entrevoyait plus distinctement que jamais.

    votre commentaire