•  

    Au sein du SLIP, Major occupait un rôle particulier, sorte de charnière renforcée entre les membres du premier rideau, constituant les équipes d’intervention rapide, et le personnel, voyance serieuse gratuite par mail,  administratif de l’arrière, formant l’assise de ce mouvement quasi occulte Il était chargé de la rédaction de rapports techniques, multiples et variés, sur des sujets que lui seul était en droit de déterminer avec fiabilité, sous la houlette de René Rouston, chef du service de la charnière.


    votre commentaire
  •  le petit public s’y laissait prendre d’ailleurs, puisque les enfants du quartier lui lançaient fréquemment des cailloux en se moquant de sa démarche tire bouchonnée Même s’il, voyance en ligne,  rentrait parfois en larmes chez lui, perclus des stigmates que ces bambins cruels lui avaient infligés (« à douze ans certains arrivent à lancer des parpaings à dix mètres, c’est très impressionnant » avait-il dit une fois au Général), Sergent Major sentait tous les jours couler dans ses veines et sous ses narines le sang sacré de ceux qui œuvrent pour le bien de la Patrie.


    votre commentaire
  •  l’aide, il lui fallait rédiger un rapport inattaquable au nom du SLIP (Syndicat de Lutte contre les Impostures Potentielles, une émanation du MALE, le méconnu car top-secret Ministère des, voyance gratuite,  Affaires Longuement Étudiées) ! Le Général Potame, en sa haute qualité de membre honorifique de l’académie des défenseurs du secret national, était un des rares à connaître les activités sous-marines de Sergent Major, qui voyait dans sa scandaleuse infirmité la plus efficace des couvertures vis-à-vis du grand public.


    votre commentaire
  •  

    Pendant qu’une femme bavarde et totalement dénuée de savoir-vivre l’empêchait de visionner correctement la carte météo du journal télévisé en posant devant sans grâce aucune, telephone gay, le Général crut entendre un téléphone sonner au loin Désireux de connaître avec exactitude les prévisions à deux mois de Météo France, il décida que ce devait être le chat du voisin dans le rectum duquel leur garnement de fils aurait introduit quelque instrument de musique de forme plus ou moins appropriée afin de souffler dedans pour voir le bruit que ça fait.


    votre commentaire
  • une question qui n’a jamais été posée Autant essayer de pêcher un gardon (ou une ablette) dans un pré, marquer un but sur un terrain de tennis ou dénicher une idée, voyance gratuite par mail,  humaniste dans le discours de Bridget Bardjones… Sergent mit au moins deux heures à trifouiller mentalement cet insoluble contexte, avant de se remettre au travail, se disant qu’après tout l’oseille rouge n’avait pas de raison de mieux résister à la dessiccation que la verte (il avait perdu le fil de ses idées).


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique